Accueil > Plans et Tutoriels > Canne à planter (modèle Guyane)

Canne à planter (modèle Guyane)

Canne à planter (modèle Guyane)

Développée depuis 2019, à l’occasion de l’une des formations à l’autoconstruction qui se sont tenues en Guyanne, cette canne est conçue pour planter des mottes de 5 ou 6 cm. Inspirée d’un modèle déjà existant, le contexte de terres relativement légères présentes en Guyanne a incité à en proposer une version simplifiée.


CLIQUEZ POUR TÉLÉCHARGER LES DERNIÈRES VERSIONS DES PLANS


Contexte et historique

Des contacts ont été initiés avec le CFPPA de Matiti en Guyane dès 2015. Mais c’est seulement en 2018, suite à l’obtention d’un budget Européen FEADER, qu’une première formation de deux semaines s’est déroulée à Javouhey dans l’ouest de la Guyane.
En 2019, une deuxième formation a lieu. Elle est centrée sur le petit outillage, besoin majoritaire des paysans Guyanais qui réalisent une grande partie des interventions en maraichage de manière manuelle.

Elle a eu lieu à la caserne du RSMA à Saint Jean du Maroni, lieu militaire qui forme également des jeunes en difficultés à des métiers de base de l’artisanat mais avec un encadrement militaire.

6 cannes à planter ont été réalisées, et adaptées au contexte technique Guyanais. Bien sûr, elle est utilisable dans nombre de cas en métropole…


Présentation générale

Cette canne est conçue pour planter des mottes de 5 ou de 6 cm (2 tubes possibles). Le contexte de terres relativement légères a incité à redessiner le modèle déjà existant (plus d’infos sur ce modèle ici).


Principe de fonctionnement

Le fonctionnement est tout à fait simple :

  1. On plante la canne dans le sol ;
  2. On insère le plant dans le tube ;
  3. On tourne la poignée de distribution d’engrais organique ;
  4. On actionne l’ouverture du bec : le plant est déposé et fertilisé.


Caractéristiques techniques


Système d’ouverture du bec

Les poignées, lorsqu’elles sont pressées, actionnent l’ouverture du bec par l’intermédiaire de tiges filetées. Un ressort de rappel referme le bec lorsqu’on les relâche.


La distribution d’engrais

Il est possible de doser la quantité d’engrais organique amené par l’intermédiaire d’un distributeur simple : en fond de trémie, une plaque est soudée (ou sertie) au-dessus de la goulotte de distribution, empêchant l’engrais de tomber directement.

En faisant tourner le distributeur, on fait « avancer » les bouchons d’engrais vers la sortie. On dose ainsi à volonté, via la petite poignée du distributeur en haut de l’outil.


Quelques modèles de canne à planter

Il est possible d’actionner le bec ouvreur à l’aide d’une seule poignée (=1 seul levier) dans les terres très légères. Quelques combinaisons :

Documents à télécharger

Plans :

Listes de fournitures :

SOUTIENS

Ces travaux bénéficient du soutien financier de l’Europe et du Réseau Rural National, par le biais de la Mobilisation Collective pour le Développement Rural coordonnée par l’Atelier Paysan sur "L’innovation par les UsageR·E·s, un moteur pour l’agroécologie et les dynamiques rurales" (2018-2021)

LICENCE LIBRE

L’ensemble de cet article, des explications, des photos et des plans livrés sont accessibles à tous. Ils sont diffusables et modifiables à condition que vous mentionniez la paternité de l’œuvre (L’Atelier Paysan), et que vous apposiez sur tout document reprenant ces éléments la même licence utilisée par nos soins, à savoir la Creative Commons BY NC SA.